Mesurer la performance de la formation professionnelle et l’effort d’investissement consenti par l’entreprise permet de valoriser le capital immatériel de l’entreprise mais également de vérifier que l’évolution des compétences correspond bien aux objectifs stratégiques de l’entreprise et aux évolutions du marché du travail.

Afin d’aider les entreprises dans le reporting de la performance de la formation professionnelle, la FFP a animé un groupe de travail qui avait pour objectif de fournir des outils concrets aux entreprises. 

10 indicateurs de performance de la formation professionnelle ont été conçus : 3 indicateurs de base qui peuvent être appliqués par toutes les entreprises et 7 indicateurs supplémentaires pour affiner la vision de l’investissement, sa répartition au sein des salariés et et parmi les grandes thématiques de formation.

Ces 10 indicateurs aideront les entreprises dans leur reporting dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises mais aussi à valoriser leurs investissements financiers dans leur capital immatériel, en interne comme en externe.

Le groupe de travail animé par la FFP mandatée par le Ministère du Redressement Productif avait pour objectif de mettre à disposition des entreprises une grille d’indicateurs de reporting de la performance de la formation professionnelle.

Cette grille permettra aux entreprises de mieux répondre aux nouvelles obligations de reporting issues de l’article 225 de la loi « Grenelle 2 ».

5 catégories sont définies pour les calculs d’indicateurs :

  1. le sexe
  2. la catégorie professionnelle
  3. la classe d’âge (< 30 ans, 30 à 45 ans, > 45 ans)
  4. les grandes zones géographiques (pour les entreprises multinationales)
  5. pour les bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE), ie les personnes en situation de handicap

La grille propose 3 indicateurs de base et 7 indicateurs complémentaires.

Ces 10 indicateurs aideront les entreprises dans leur reporting dans le cadre de la Responsabilité Sociétale des Entreprises mais aussi à valoriser leurs investissements financiers dans leur capital immatériel, en interne comme en externe.

Les 3 indicateurs de base du reporting

Ces indicateurs « de base » devraient être appliqués par toutes les entreprises pour mesurer la performance de leur politique de formation professionnelle continue.

L’indicateur FPC1 : nombre moyen d’heures de formation par an, par salarié, par catégorie

Le but de cet indicateur est d’entretenir et d’améliorer le capital humain. Cet indicateur fournit un aperçu du degré d’investissement de l’entreprise dans la formation et permet de visualiser la façon dont cet investissement touche l’ensemble des salariés.

L’accès à la formation peut également contribuer à améliorer d’autres aspects de la performance sociale comme par exemple l’égalité des chances au travail.

Indice FPC1 :

  1. Nombre total d’heures de formation / Nombre total de salariés
  2. Nombre total d’heures de formation par catégorie / Nombre total de salariés par catégorie

Comment procéder :

  • Identifier sur la période de reporting concernée le nombre total de salariés par catégorie
  • Identifier le nombre total d’heures consacrées à la formation du personnel par catégorie
  • Rendre compte du nombre moyen d’heures de formation par an et par salarié
  • Ventiler le nombre moyen d’heures de formation par catégorie
  • Ventiler le cas échéant par grande zone géographique pour les comparaisons internationales

L’indicateur FPC2 : taux d’accès à la formation

Cet indicateur permet de déterminer le degré d’accès à la formation pour les différentes catégories de salariés de l’entreprise. Il permet de relever d’éventuels écarts.

Indice FPC2 :

  • Nombre de salariés de la catégorie ayant bénéficié d’au moins une formation durant l’année / Nombre total de salariés de la catégorie

Comment procéder :

  • Identifier sur la période de reporting concernée le nombre total de salariés par sexe, par catégorie professionnelle et par classe d’âge ainsi que le nombre de bénéficiaires de l’obligation d’emploi.
  • Identifier le nombre de personnes par catégorie ayant accédé à au moins une formation durant l’année couverte par le reporting.
  • Rendre compte du taux d’accès à la formation pour chaque catégorie de salariés selon la formule ci-contre

L’indicateur FPC3 : Programmes de développement des compétences et de formation tout au long de la vie destiné à assurer l’employabilité des salariés et à les aider à gérer leur fin de carrière

Les programmes de développement des compétences permettent aux entreprises de planifier l’acquisition par leurs salariés des compétences nécessaires pour atteindre les objectifs stratégiques dans un environnement professionnel en constante évolution.

La formation tout au long de la vie a pour objet de contribuer au développement de connaissances et de compétences permettant l’adaptation des salariés au marché du travail en constante évolution et de s’investir activement.

Comment procéder :

Fournir les informations descriptives (quantitatives et/ou qualitatives) permettant de répondre aux questions suivantes :

  • Les programmes de formation ou d’aide visant à faire évoluer les compétences des salariés comprennent-ils :
    • des formations internes ?
    • le financement de formations ou d’enseignements externes ?
    • et l’accès à un congé sabbatique avec la garantie d’être réintégré dans l’emploi ?
  • Les programmes d’accompagnement des salariés partant à la retraite ou quittant leurs fonctions comprennent-ils :
    • un programme de préparation à la retraite pour les salariés dont le départ est prévu ?
    • une formation de remise à niveau pour les personnes souhaitant demeurer actives ?
    • une indemnité de départ ? Si tel est le cas, tient-elle compte de l’âge du salarié et de son ancienneté ?
    • des prestations d’aide à la recherche d’emploi ?
    • un accompagnement (formation, conseil, par exemple) à la transition vers une retraite professionnelle ?
  • Préciser éventuellement le nombre de salariés qui a bénéficié sur la période couverte par le reporting d’un programme de formation ou d’accompagnement et le volume d’heures correspondant
  • Préciser également éventuellement si ces programmes intègrent des dispositifs d’évaluation et si oui, lesquels.

Les 7 indicateurs supplémentaires

Ces indicateurs supplémentaires permettent de mieux rendre compte des politiques mises en oeuvre en matière de formation dans leurs dimensions économiques mais aussi sociales et sociétales.

À ce titre, leur publication est souhaitable.

L’indicateur FPC4 : Pourcentage de salariés n’ayant pas bénéficié d’actions de formation depuis au moins 2 ans.

Cet indicateur permet de rendre compte que les salariés bénéficient régulièrement d’actions de formation. Cela est un gage d’actualisation de leurs compétences et d’adaptation de l’entreprise à son environnement en constante évolution.

Avec l’indicateur FPC1, cet indicateur permet également d’apprécier que la politique de formation est systématique et touche l’ensemble des salariés.

Indice FPC4 :

  • Nombre de salariés de la catégorie n’ayant pas bénéficié d’actions de formation depuis au moins 2 ans / nombre total de salariés

Comment procéder :

  • Identifier le nombre total de salariés. Ce résultat doit correspondre à celui obtenu pour FPC1.
  • Identifier le nombre total de salariés n’ayant pas bénéficié d’actions de formation depuis au moins deux ans à la date de clôture de la période de reporting.
  • Rendre compte du ratio selon la formule ci-contre
  • Ventiler éventuellement ce ration par catégorie

L’indicateur FPC5 : Nombre de stagiaires et d’alternants (work-study contract)

Le développement de relations entre les entreprises et le monde de l’éducation et de la formation est une composante majeure du développement socioéconomique des territoires.

L’accueil de stagiaires et d’alternants, et plus largement de personnes bénéficiant d’un work-study contract, en constitue un maillon essentiel.

Les work-study contrats sont en effet des instruments majeurs de formation et d’insertion ou de réinsertion professionnelle.

Comment procéder :

  • Identifier le nombre de personnes accueillies en stage au cours de la période couverte par le reporting. Afin de rendre compte de la durée des stages, cette information peut être convertie en termes de nombre de journées de stage offertes au cours de la période de référence.
  • Identifier le nombre d’alternants présents dans l’entreprise au cours de la période couverte par le reporting.
  • Présenter l’évolution du nombre de stagiaires au cours de 3 derniers exercices.

L’indicateur FPC6 : Effort financier de formation

Mesurer l’effort de formation en termes financiers revient à calculer le montant de l’investissement en formation réalisé par l’entreprise.

La mesure financière a pour avantage de permettre une mise en rapport du montant investi en formation avec ceux dédiés aux autres types d’investissement, notamment les autres investissements immatériels (R&D, marketing…)

Indice FPC6 : en %

  1. Dépenses de formation / Masse salariale 
  2. Dépenses de formation / Chiffre d’affaire
  3. Dépenses de formation / Nombre de salariés

Comment procéder :

  • Calculer le montant d’investissement en formation réalisé au cours de la période couverte par le reporting. Ce montant peut être le montant d’investissement direct ou d’investissement global.
  • Afin de permettre une comparaison inter entreprises, rendre compte de l’intensité d’investissement de l’entreprise selon l’un des 3 ratios ci-contre.

L’indicateur FPC7 : % de salariés bénéficiant d’entretiens d’évaluation et d’évolution de carrières périodiques intégrant une composante formation

Cet indicateur démontre indirectement comment l’organisation suit et veille au maintien de l’ensemble des compétences de ses salariés. Avec l’indicateur FPC2, cet indicateur permet d’illustrer la manière dont l’entité gère le développement des compétences.

Le pourcentage de salarié bénéficiant d’entretiens individuels et d’évolution périodiques intégrant une composante formation traduit l’étendue de l’application de cette pratique au sein de l’entreprise.

Indice FPC7 : en %

  • Nombre total de salariés ayant bénéficié d’un entretien formalisé / Nombre total de salariés

Comment procéder :

  • Identifier le nombre total de salariés. Ce résultat doit correspondre à FPC1.
  • Rendre compte du pourcentage total de salariés ayant bénéficié d’un entretien d’évaluation et d’évolution formalisé intégrant une composante formation au cours de la période de reporting couverte.

L’indicateur FPC8 : Nombre de salariés ayant suivi une formation certifiante

Par formation certifiante, on entend toute formation qui implique une opération ou un document qui authentifie les compétences et savoir-faire d’un individu par rapport à une norme formalisée par un référentiel.

Une politique de formation qui veille à promouvoir la certification est une politique plus à même d’être un vecteur de performance sociale en favorisant la portabilité des compétences acquises par le salarié et donc son employabilité.

Comment procéder :

  • Identifier parmi les salariés de l’entreprise, ceux qui ont bénéficié au cours de la période couverte par le reporting d’une action de formation certifiante.

L’indicateur FPC9 : Répartition des heures de formation par thème

En identifiant le contenu thématique de l’investissement en formation, cet indicateur permet d’apprécier si la politique de formation est plus ou moins alignée avec la stratégie de l’entreprise.

Indice FPC9 :

  • Nombre total d’heures de formation dédié au domaine / Nombre total d’heures de formation sur la période

Comment procéder :

  • Identifier le nombre total d’heures de formation pour la période couverte par le reporting (FPC1)
  • Identifier la répartition du nombre total d’heures de formation par grand domaine de formation
  • Rendre compte de la répartition selon la formule ci-contre.

NB : La taxonomie des thématiques retenue est laissée à l’appréciation de l’entreprise.

L’indicateur FPC10 : Programmes locaux et nationaux d’aide au développement des compétences

Le développement des compétences est une composante essentielle de la capacité d’un territoire à demeurer compétitif. 

Il convient donc que les entreprises participent à des programmes locaux et nationaux de développement des compétences à destination des habitants des territoires concernés.

Comment procéder :

  • Fournir des informations descriptives (quantitatives et/ou qualitatives) permettant de rendre compte que l’entreprise soutient et/ou participe à :
    • des programmes éducatifs,
    • des programmes de formation permanente
    • des programmes de reconnaissance et de certification des compétences
    • des programmes axés sur des groupes défavorisés donnés.
  • Préciser éventuellement le nombre de personnes qui ont bénéficié de programmes sur la période couverte par le reporting.

Source

La Fédération de la Formation Professionnelle a réuni tous ces indicateurs et les informations nécessaires pour les utiliser dans son Guide de la grille des indicateurs de reporting des investissements en Formation Professionnelle disponible en format PDF que vous pouvez télécharger en cliquant sur la couverture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *